Sourcier

Un sourcier est une personne qui recherche de l’eau souterraine en utilisant une baguette ou un pendule. Historiquement, les premiers sourciers utilisaient le plus souvent une baguette en bois de coudrier (ancien nom du noisetier), en forme de Y. L’efficacité des sourciers n’a jamais pu être démontrée scientifiquement, des expériences réalisées dans des conditions rigoureuses, dites à double insu, ont montré que les sourciers ne faisaient pas mieux qu’un choix au hasard.

Dans l’Antiquité, la baguette est utilisée comme moyen de divination pour interroger les dieux ; son usage pour trouver de l’eau ou des métaux remonte au XVe siècle en Allemagne (du moins en ce qui concerne l’Europe). Les alchimistes attribuent à cette pratique des vertus magiques ; en 1517, Luther la condamne. Au XVIIe siècle, Martine de Bertereau et Jean du Châtelet, baron de Beausoleil, utilisent des baguettes de sourcier pour trouver des mines en Europe, puis ils popularisent son usage pour trouver de l’eau souterraine. L’utilisation du pendule pour trouver des sources ou des mines date de la fin du XVIIe siècle.

L’usage se répand en Europe aux XVIIIe et XIXe siècles, puis il se raréfie au XXe siècle. Disposer d’un puits était jadis la meilleure façon de se procurer l’eau (potable ou non) dont on avait besoin, et les seules méthodes pour justifier l’emplacement d’un puits était alors l’approche scientifique, rare, et le sourcier.

Des sourciers auraient été utilisés par l’armée française et allemande pour détecter des galeries, des caches et des mines pendant la guerre de 14/18 ; Les résultats ont été publiés par Armand Viré directeur de laboratoire au muséum d’histoire naturelle, Henri Mager et l’abbé Alexis-Timothée Bouly.

Selon Thierry Gautier chaque département français ou presque eut son ou ses sourciers. La profession se raréfia à mesure que s’étendait le réseau d’eau courante, il subsiste encore quelques sourciers en France.

Source Wikipédia

Retour